Aller au contenu Skip to sidebar Passer au pied de page

L’accord de réduction de production entre la Russie et l’Arabie Saoudite : que devez-vous savoir à propos de cet accord ?

L’Arabie Saoudite tente de persuader la Russie pour la prolongation de l’accord de réduction de production de pétrole et ceci depuis que l’année 2019 à commencer, mais sans succès car la Russie devrait seulement accepter une prolongation de 90 jours.

La prolongation de l’accord de réduction de production de pétrole

D’après des sources rapprochées de l’accord, Alexandre Novak qui est le ministre de l’Energie en Russie a en effet déclaré à son intermédiaire de l’Arabie Saoudite Khalid al-Falih lors de leur entretien à Bakou que la prolongation ne pourra dépasser la fin de l’année.

Après que l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole ) se sont arrangé au mois de Décembre sur la réduction de la fabrication qui atteint un taux de 1.2 million de barils journaliers afin d’être en soutien avec les cours. Cet arrangement a commencé à se concrétiser dès le début du mois de Janvier 2019.

L’organisation a déclaré devoir prolonger pour une durée de 90 jours jusqu’au mois de Janvier pour ensuite voir si c’est possible d’effectuer une autre prolongation. Rien n’est encore certain par rapport au maintien de la Russie dans l’accord.

Depuis que l’organisation Opep+ a été créée en l’année 2017, le prix des barils ont augmenté et ont atteint les 60 dollars à l’unité du baril. Rien n’est encore clair en ce qui concerne la Russie car il n’a pas pu être déterminé si leur opinion est un stratagème de négociation ou bien une réelle menace car les pétroliers ne sont pas d’accord par rapport à cette réduction de production de pétrole.

D’après Igor Setchine qui est le directeur de Rosneft et un ami proche du président Russe Poutine, l’accord de l’Opep ne serait rien d’autre qu’une stratégie de menace établie par les Etats Unis. Donald Trump a fait en sorte quant à lui de presser l’organisation pour l’augmentation de la production afin que les tarifs baissent.

Poutine n’est pas sûr de devoir adhérer l’avis de Setchine et ceci pour raison de considérer l’accord avec l’organisation comme étant un biais de communication avec l’Arabie Saoudite.

Les Russes sont au courant que l’Arabie Saoudite souhaite que le baril de pétrole soit à 70 dollars et pas moins afin de pouvoir gérer le financement public, quant à la Russie elle ne demande pas plus de 55 dollars le baril.

Le rebond du baril suite à l’accord entre la Russie et l’Arabie Saoudite

L’accord entre la Russie et l’Arabie Saoudite a fait en sorte que le prix du baril augmente rapidement. Mais ce n’est pas la seule raison de cette augmentation, car la sortie du Qatar de l’organisation a elle aussi contribué à cela, ainsi que le fait que la réduction de la production de l’Alberta a été annoncée.

En effet, les prix du baril du pétrole ont augmenté et même flambé suite à l’arrangement établi entre le président de la Russie Vladimir Poutine et le prince héritier de l’Arabie Saoudite qui consiste en la limitation de la production du pétrole.

Ils se sont mis d’accord sur une prolongation de 3 mois et pas plus. Le président Poutine déclare qu’ils feront en sorte d’établir une surveillance de la situation permanente du marché pétrolier.

Comme la Russie et l’Arabie Saoudite sont les deux plus grandes forces de production de pétrole, l’organisation Opep et ses associés devront s’entendre sur la restriction et la diminution de la production du pétrole.

Suite à cet événement anticipé, le prix du baril de Brent a augmenté de 5.8% et celui du pétrole en américain à 5.73%.

Laisser un commentaire