Aller au contenu Skip to sidebar Passer au pied de page

Ne vous faites pas plumer par Nicolas Gaiardo pour de faux conseils

Nicolas Gaiardo est un homme d'affaire investi dans le monde du trading en ligne. Il s'agit d'un ancien trader ayant réussi à faire fleurir son investissement dans ce domaine, avant de tomber dans le piège d'un faux courtier en 2010, lui ayant fait perdre la modique somme de 30 000 euros. Depuis, Nicolas Gaiardo dit être plus que jamais investi dans la lutte contre l'escroquerie des plateformes de trading malveillantes. 

Pour cela, Nicolas Gaiardo a fondé la société bulgare Net and Law, censée accompagner et aider les traders victimes d'arnaques dans la restitution de leur argent volé, ainsi que le site Warning Trading en France et ses branches Broker Defense et Check & Pay.

Les actions de Nicolas Gaiardo et sa société sont-elles vraiment efficaces pour résoudre les litiges auprès de la justice ? Nous tenterons de répondre à ces questions dans cet article..

L'étrange politique de Warning Trading 

Nicolas Gaiardo affirme avoir mis en place le site Warning Trading pour aider les traders français, cela dit la procédure laisse à désirer, puisque les dossiers sont expédiés à l'étranger et pris en charge par des avocats étrangers. Cette politique n'inspire pas confiance puisqu'il est difficile d'envisager devoir faire appel à des avocats bulgares pour gérer un conflit financier en France et ce, sans être certain que ces derniers soient réellement expérimentés en la matière.

Donc, lorsque Nicolas Gaiardo dit que Warning Trading a été mis en place pour les français, c'est en partie faux. Warning Trading est plutôt une plateforme version française représentant la société Net and Law, un fait que semble vouloir occulter monsieur Gaiardo.

Ce premier élément d'analyse plaide en défaveur de l'image et du professionnalisme que la société voudrait donner auprès de son public.

Gaiardo, un ancien trader… seulement ?

Les informations que l'on peut recueillir sur la biographie de Nicolas Gaiardo  sont très limitées. Mis à part le fait qu'il soit le créateur de Net and Law et affiliés, et qu'il s'agisse d'un ancien trader, il n'y a à peu près rien d'autre. 

Pourtant, lorsque l'on essaie de creuser un peu plus loin que les informations trouvées sur la première page Google, on s'aperçoit que Gaiardo a un passé un peu plus noir que ce qu'il voudrait faire croire.

Qu'il ait été victime d'arnaque est un fait, mais il a également lui même été inculpé par le passé, pour une affaire qualifiée d'escroquerie en bande organiséeNombreux sont les lecteurs qui auront du mal à y croire, pourtant le jugement détaille les faits et la condamnation requise. Nicolas Gaiardo

Autre fait allant à l'encontre de leur volonté d'action altruiste, le site Warning Trading avait publié un article, faisant l'éloge du courtier FXCM (Forex Capital Markets Limited), qui s'est avéré être une arnaque notoire et a même été condamné par l'AMF. Un site censé dénoncer les escrocs, qui finit par leur faire de la publicité. Bien que Gaiardo ait depuis fait son mea culpa, des personnes en ont été victimes et ont perdu gros.

Cette information, divulguée par Deontofi, a d'ailleurs suscité la colère de Gaiardo qui a tenté à 5 reprises de faire pression sur eux auprès de la justice, mais en vain. 

Un sauveteur autoproclamé, mais sans preuve

Un autre problème au sujet de la société de Nicolas Gaiardo est l'absence de statistiques concernant les taux de réussite de l'agence. C'est-à-dire qu'il n'y a ni espace destiné aux commentaires et aux avis des clients, ni de données claires concernant les fois où Warning Trading a réussi à restituer l'argent des victimes, le montant, les sommes investies par les clients, la durée des affaires etc.

Le seul chiffre que l'on peut trouver sur le blog de Gaiardo, est le nombre de supposés clients ayant fait appel à ses services :700. Seulement, il ne précise pas lesquels parmi eux ont récupéré leur argent. Ce silence à lui seul en dit long sur la faculté de Warning Trading à résoudre les litiges et à occulter les informations qu'il ne souhaite pas divulguer.

Pour récapituler, voici les éléments qui laissent place au doute : 

  • Les dossiers sont traités à l'étranger par des avocats dont l'identité n'est pas donnée sur le site
  • La promotion de courtiers frauduleux.
  • Le sombre passé de Gaiardo pour escroquerie.
  • L'absence de statistiques officiels et prouvés permettant d'évaluer l'efficacité de Warning Trading.

En somme, Warning Trading ne semble pas être une société capable de vous restituer vos biens si vous avez subi une arnaque auprès d'un courtier. il est préférable de faire appel à des avocats français spécialisés en la matière et ayant fait leurs preuves.

Laisser un commentaire