Aller au contenu Skip to sidebar Passer au pied de page

Warning trading: un justicier qui facture grassement son ‘aide” aux victimes

Qui n’a jamais voulu récupérer un bien volé ? Warning trading est une société basée en Europe de l’est, promettant à ses clients de leur restituer des sommes éventuellement perdues à cause d’arnaques .Ça fait rêver n’est-ce pas ? Eh bien vous redescendrez très vite sur terre lorsque vous découvrirez le revers de la médaille en ce qui concerne les services promis par cette entreprise plus que douteuse.

Le sujet fait polémique depuis plusieurs mois, il est donc temps d’éclaircir le fond de l’histoire concernant les machinations malsaines employées par cette entreprise.

Warning Trading ou le déclin d’une entreprise

Si vous n’avez jamais entendus parler de Warning Trading, tant mieux pour vous ! L’entreprise à ouvert ses portes en 2014, et à connu un certain succès avant que la vérité n’éclate au grand jour sur la nature de ses prestations. Pour commencer, il faut savoir que le fondateur de cette entreprise est français, un certain Nicolas Gaiardo, et a lui-même été escroqué de par le passé. Ce manque de chance rendu publique à sans doute eu pour but d’attirer la sympathie d’éventuels clients. Mais sur le plan pratique tout ça n’a rien de vrai, en effet avant de vous “aider” Warning Trading vous demandera de signer un contrat stipulant les clauses suivantes:

 

  • Un acompte de 952 euros hors taxes devra être versé au préalable, et ce même en cas d’échec.
  • vous devrez cédez 20% de la somme perdue si toutefois elle est restituée.

C’est précisément en 2016 après avoir perdu son procès pour diffamation que la société Warning Trading est devenue l’entreprise la plus controversée en son genre dans le monde du trading Forex selon plusieurs sources. Un des points qui fait le plus controverse est le fait qu’avant de devenir ce prestataire de services se voulant si nobles, Warning Trading était tout simplement un site à caractère promotionnel pour courtier, ce virement de situation laisse des doutes s’installer quand à l’honneteté de l’organisation, alimentant ainsi moult soupçons plus que fondés qui poussent l’opinion publique à se méfier  d’autant plus de cette entreprise.

 

Les méfaits de Warning Trading sont innombrables, l’entreprise présumée véhiculant des valeurs quelque peu “humanistes” à un passé de publicitaire, avant de devenir le justicier des victimes, Warning Trading faisait du business pur et simple. La société à même persisté à faire de la vente indirecte en promotant de faux experts en trading partout sur son site, qui est d’ailleurs bourré de publicité vers des services édités par la société elle même. L’interface de Warning Trading fait penser à tout sauf une plateforme journalistique de prévention, et ce tout simplement car ce n’en est pas une, mais bel et bien un site promotionnel déguisé.Un point à souligner est le fait que l’entreprise opère avec des clients français, mais bizarrement ne se trouve pas en France .

Pourquoi donc monter une société de conseils juridiques étrangère ? En sachant que les lois ne sont pas les mêmes entre les pays, ça ne ferais que rendre plus difficile ce qui ne l’est déjà, à moins que le but premier de Warning Trading ne sois pas de rendre service au contribuable mais bel et bien de profiter de lui.

Même une personne peu perspicace trouverait une situation pareille louche. Pourquoi payer une société d’outre-mer pour engager des avocats étrangers afin de défendre votre cause au lieu de simplement faire appel à un avocat Français, sans doute plus compétent et plus avide de retrouver la trace de votre argent ? Il à même été prouvé par plusieurs sources que Warning Trading ne possédait aucune accréditation officielle  délivrée par le gouvernement français lui permettant d’opérer dans des conflits financier. Autrement dit, Warning trading joue les entremetteurs entre vous et un avocat certainement peu scrupuleux à son tour.

 Accumulation de doutes face à Warning Trading

Après son « succès » temporaire, la société Warning Trading commence donc à lancer des services plus louches les uns que les autres, tantôt de la résolution de litiges tantôt de pseudo prévention, tout les moyens sont bon pour se remplir les poches avec Warning Trading. Ces prestations peuvent paraitre plutôt bienveillantes mais détrompez-vous, tout ça n’est qu’un stratagème pour vous faire dépenser encore et encore. Encore une fois, Warning Trading n’est titulaire d’aucun agrément et ne peux absolument pas remplir les promesses tenues à ses clients de façon correcte, que ce soit des procédures juridiques ou de simples renseignements à titre préventifs et berne donc sa clientèle à croire le contraire.

Voila donc un autre moyen qu’a Warning Trading de manipuler ses clients, tout ça dans le but de s’enrichir bien sure.

Le service principale proposé par Warning Trading, appelé Broker Défense ne donne aucun détail en ce qui concerne l’équipe chargée de lancer les procédures juridiques. En effet, ni nom ni coordonnée ni domaine de compétence de l’équipe juridique qui travaille pour Warning Trading ne sont disponibles ou que se soit sur le site.

L’hébergement Bulgare de Warning Trading rendrait toute démarche techniquement impossible en cas de litige, c’est un fait à ne pas négliger. Un autre point qui laisse planer le doute sur cette entreprise est le fait du manque cruel d’informations la concernant sur le web, c’est comme si personne n’avait entendu parlé de Warning Trading auparavant, seul un chiffre d’affaire de 450.000 euros en 2015, est rendu public.

Il est désormais clair que Nicolas Gaiardo, et Marc Bouy le gérant de Check and Pay, désirent uniquement s’enrichir sur le dos des victimes, et n’ont en ce sens aucune intention d’offrir des services à des personnes en détresse quels qu’ils soient, cette théorie se renforce quand on connait le passé faussaire de Gaiardo. Ce charlatan repenti s’est bâti un personnage de héro de toute pièces, il n’hésite même pas à faire publier ses tribunes sur d’autres médias, accompagnées de proses concernant Warning Trading, ça ressemble plus à du marketing qu’a autre chose.

Plusieurs personnes s’étant aperçus du complot malsain de Warning Trading, ont commencé à s’exprimer de façon ouverte sur le sujet, chose qui n’a pas plus du tout à l’entreprise. Ayant peur de voir se briser la minuscule influence qu’il leur persistait, l’équipe de Warning Trading à donc décider d’entamer des procédures judiciaires contre quiconque émettrais un avis susceptible de ternir son image de marque en tant que « bienfaiteurs ».

C’est peut être pour cette raison qu’aucun avis positif soit il ou négatif n’est disponible  aujourd’hui sur internet au sujet de Warning Trading.

Laisser un commentaire